Alain Hogue
photographe
L'éthique dans la pratique
de la photographie de la nature


Ces recommandations visent à garantir le bien-être du sujet photographié, à préserver l'intgrité des habitats et à assurer la sécurité et la réputation des photographes de la nature.


Chaque lieu, plante ou animal est unique et les risques de porter atteinte à leur intgrité augmentent avec la présence humaines répétée. Afin de minimiser ces risques, le photographe doit faire appel à son bon jugement. Gardez à l'esprit que les activités humaines (chasse, voiture, tour de communication, pollution, perte d'habitats) causent déjà beaucoup de torts aux animaux et à l'environnement et qu'il faut éviter les dérangements additionnels.

Il est loisible de croire que le respect de ce code d'éthique par les photographes de la nature aura un effet d'entraînement auprès de tous ceux et celles qui fréquentent et utilisent les milieux naturels. Une large diffusion du code d'éthique favorisera une meilleure utilisation et une saine gestion des habitats fauniques.


Protection des animaux et de leurs habitats

  • Étudiez les différentes facettes du comportement des animaux et sachez identifier les moments où il est préférable de ne pas interférer dans leur cycle de vie. Par exemple, évitez de les déranger au point de nuire à leur alimentation ou à leur reproduction.

  • Ne vous acharnez pas sur un animal en le poursuivant. Lorsqu'il s'éloigne de vous, c'est parce que vous le dérangez. Utilisez l'équipement approprié pour photographier les animaux. Si l'animal montre des signes de stress ou si votre présence l'empêche de poursuivre normalement ses activits, reculez et utilisez une lentille plus puissante, sinon abandonnez !

  • N'utilisez pas d'enregistrements de cris d'animaux dans les endroits où d'autres photographes vous ont précédé ou vous suivront.

    N'utilisez les enregistrements qu'avec retenue. Il est possible que l'usage des enregistrements soit dommageable pour les animaux pendant leur période de reproduction ou lorsque les conditions climatiques sont difficiles et qu'ils luttent pour leur survie.

    Un animal qui est perturbé par un enregistrement s'expose souvent à découvert et sa vigilance naturelle envers les prédateurs peut être dangereusement affectée.

  • Évitez d'utiliser une lumière artificielle. En plus d'effrayer les animaux, l'utilisation d'une lampe-clair (flash) peut s'avérer particulirement dommageable la nuit, car les animaux éblouis peuvent se heurter contre des obstacles.

  • Soyez informé du degré de fragilité de l'écosystme où vous vous trouvez. Évitez de pénétrer sur des sites délicats. N'approchez pas des nids d'oiseaux et des terriers d'animaux et n'abîmez pas le couvert végétal situé à proximité.
Connaissance des règles et des lois

  • Lorsque vous photographiez des animaux dans les parcs, les réserves ou les centres d'interprétation, restez dans les sentiers. Ils ont justement été amnagés afin de limiter l'impact de votre présence.

  • Lorsque cela s'applique, informez les gestionnaires ou autres autorités de votre présence sur le site et du but de votre visite. Faites-leur part de votre itinéraire.

  • Si vous photographiez l'étranger, apprenez les règles et les lois de la région.
Étiquette et responsabilités

  • Traitez les autres avec courtoisie. Demandez la permission avant de vous joindre à d'autres photographes qui sont déjà dans le secteur.

  • Plusieurs personnes posent des gestes dommageables pour les animaux sans même s'en rendre compte. Si vous observez des comportements incorrects, informez les fautifs avec tact et courtoisie. Ne vous disputez pas avec les gens qui ne veulent pas comprendre. Rapportez-les plutôt aux autorités compétentes.

  • Avant de pénétrer sur une proprité privée, assurez-vous d'en avoir l'autorisation. Généralement, les propritaires seront heureux de vous l'accorder.

  • Soyez un modèle à suivre comme photographe et comme citoyen. Instruisez les autres par vos actions.


Contact